lundi 22 janvier 2018 19:03:28
FacebookTwitter
  
 Menu
Retour Accueil
Les News
- Infos Techniques
- Infos TNT
- Infos ADSL
- Infos Cablos
- Infos Technos
- Infos du monde
- Infos Radios
- Infos médias
- Infos Satellites
- Infos Chaines
Forums
Les Petites Annonces
Les Dossiers
Techniques
Les Bouquets
Programmes TV
Sportmag
Contacts
Dossier TNT


 Eligibilité ADSL
En partenariat avec


Testez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. Grâce à ce test, vous pouvez savoir quelles sont les offres ADSL auxquelles vous pouvez souscrire.
Saisissez votre numéro de téléphone :



 Résiliation ...
Comment se desabonner d'un bouquet francais ?
Voici une FAQ qui répond à vos questions


 Programmes TV
Les programmes des chaînes et les infos programmes de vos chaînes du satellite et du câble

Infos déprogrammations et communiqués de presse.


 Techniques et ...
Nouveau : les fréquences complètes de TPS, CanalSat ainsi que les chaînes en clair sur Hot-bird et Astra 19 au format acrobat reader (pdf)
et l'actualité des fréquences


Ariane 4

Le lanceur européen Ariane naquit officiellement le 31 juillet 1973 de la décision des ministres européens lors de la Conférence spatiale européenne. Le 24 décembre 1979, la première fusée Ariane s'élançait dans le ciel du Centre spatial guyanais de Kourou. Après quatre vols expérimentaux de qualification, le lanceur débutait sa carrière commerciale en décembre 1981. En 1982, l'exploitation en a été concédée à la société européenne Arianespace qui détient actuellement environ 60 % du marché des lancements commerciaux.

Entre 1979 et 1982, la filière Ariane a donné naissance à une véritable famille de lanceurs. Aux Ariane 1, capables de placer 1,7 t en orbite de transfert géostationnaire, ont rapidement succédé des versions 2 et 3 plus performantes, pouvant lancer respectivement 2,17 t et 2,7 t.

Sur les 11 tirs d'Ariane 1 et les 17 tirs des versions 2 et 3, il y a eu 4 échecs. Puis vint Ariane 4, lanceur modulaire qui, dès 1982, se déclinait en 6 modèles différents.



Le lanceur Ariane 4

La capacité d'emport d'Ariane 4 varie de 1 900 kg en orbite de transfert pour la version Ariane 4 -40 à 4 200 kg pour la version Ariane 4 -41, qui bénéficie alors de l'impulsion supplémentaire fournie par quatre propulseurs d'appoint à ergols liquides. Ariane 4 peut mettre en orbite un ou deux satellites, selon que l'on utilise une coiffe courte ou longue, équipés ou non du Système de lancement double (SYLDA ) ou du Système porteur externe pour lancement double (SPELDA ).



Les trois étages d'Ariane 4

Les lanceurs Ariane 4 sont des lanceurs à trois étages. Les deuxième et troisième étages d'Ariane 4 sont inchangés par rapport aux modèles 2 et 3.
Le premier étage dit L -220 comprend quatre moteurs Viking 6 fonctionnant au peroxyde d'azote et à l'UH25 (mélange d'hydrazine et de diméthyl hydrazine dissymétrique ), et délivrant chacun 76 t de poussée. Cet étage mesure 23,6 m, pèse 17,3 t et contient plus de 220 t d'ergols. Il est complété par des propulseurs d'appoint à poudre d'une hauteur de 12 mètres qui accroissent la capacité d'emport du lanceur d'environ 1,1 t.
Le deuxième étage L -33 contient un moteur Viking et mesure 11,4 m de hauteur.
Le troisième étage cryotechnique H -10 contient 10 t d'hydrogène liquide et mesure 9,9 m. Au-dessus du troisième étage, la case à équipement contient le dispositif de guidage par gyroscope et par gyrolaser, ainsi que la charge utile satellisable.



Le lanceur Ariane 4 est aujourd'hui la référence absolue en termes de fiabilité et d'adaptabilité, et les diverses améliorations dont il a fait l'objet tout au long de sa carrière lui ont permis de conserver toute sa compétitivité face aux modifications significatives que connaît ce secteur d'activité industriel.

Ariane 4 est un lanceur à trois étages, doté de propulseurs d'appoint à poudre et à liquides.

Six versions permettent de lancer, en configuration simple ou double, une large gamme de satellites en orbite de transfert géostationnaire (GTO) dont la masse est comprise entre 2070 et 4900 kg.

Toutes les versions ont en commun un premier étage emportant 226 tonnes d'ergols et propulsé par 4 moteurs Viking, un deuxième étage propulsé par 1 moteur Viking IV, un troisème étage avec 1 moteur cryogenic HM 7B , une case à équipment sur laquelle s'adapte une coiffe de grand diamètre (4 m) ainsi qu'un dispositif pour lancements mutiple, la Spelda (Structure Porteuse Externe pour Lancements Doubles Ariane).

Les différentes versions se distinguent par le nombre et le type de propulseurs d'appoint utilisés.

Les différentes configurations d'Ariane 4 donnent une grande souplesse et permettent d'adapter la performance du lanceur aux charges utiles et maintenant un taux de remplissage élevé et donc une reduction du coût de lancement.



La base de Kourou

Le lancement d'Ariane se fait depuis la base de Kourou, en Guyane française, par 5,23 ° N. La proximité de l'équateur facilite l'accès à l'orbite géostationnaire, et permet aux fusées tirées vers l'est de bénéficier de la vitesse de rotation de la Terre, soit 465 m /s. Selon l'orbite visée, le lanceur est suivi par les trois stations de poursuite et de télémesure de Natal, au Brésil, d'Ascension et de Libreville, au Gabon, pour les tirs équatoriaux, des Bermudes et de Wallops Island pour les tirs subméridiens.

© Satmagmédias