dimanche 19 février 2017 22:28:36
FacebookTwitter
  
 Menu
Retour Accueil
Les News
- Infos Techniques
- Infos TNT
- Infos ADSL
- Infos Cablos
- Infos Technos
- Infos du monde
- Infos Radios
- Infos médias
- Infos Satellites
- Infos Chaines
Forums
Les Petites Annonces
Les Dossiers
Techniques
Les Bouquets
Programmes TV
Sportmag
Contacts
Dossier TNT


 Eligibilité ADSL
En partenariat avec


Testez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. Grâce à ce test, vous pouvez savoir quelles sont les offres ADSL auxquelles vous pouvez souscrire.
Saisissez votre numéro de téléphone :



 Résiliation d ...
Comment se desabonner d'un bouquet francais ?
Voici une FAQ qui répond à vos questions


 Programmes TV
Les programmes des chaînes et les infos programmes de vos chaînes du satellite et du câble

Infos déprogrammations et communiqués de presse.


 Techniques et ...
Nouveau : les fréquences complètes de TPS, CanalSat ainsi que les chaînes en clair sur Hot-bird et Astra 19 au format acrobat reader (pdf)
et l'actualité des fréquences


Audiences : Jusqu'ou va descendre TF1 ?

Info postée le 26-07-2016 à 09:41

TF1 au même niveau d’audience que France 2, cela fait des décennies que l’on n’a pas vu cela.

En général, les audiences de TF1 ne sont pas bonnes en juillet-aout. France Télévisions bénéficie des grands évènements sportifs comme le Tour de France ou les JO. Mais voir la Une descendre à 17.4%, soit presque autant que France 2 (17.3%), c’est ce que l’on peut appeler un accident industriel. Mais le problème est que cet accident industriel dure depuis longtemps. En fait, depuis que l’équipe Le Lay – Mougeote a été remplacée par Nonce Paolini et… on a oublié le nom des seconds. En fait, donc, cela arrive à chaque fois, ou presque, lorsqu’une équipe qui marche est remplacée brutalement. Certains répondront que l’audience de TF1 avait déjà commencé à baisser mais cela était normal avec le développement des nouvelles chaines de le TNT. Virer ces deux têtes, c’était casser une dynamique. On est passé alors grosso-modo de 30 à 20% d’audience, compensé en partie par les chaines TNT (TMC, NT1, HD1).  On a vu la même chose se passer à Europe 1, quand un premier ministre a décidé que 20 ans, cela suffisait. Ceux qui avaient fait le succès de la radio ont été eux aussi virés brutalement. Europe 1 ne s’en est jamais remis. TF1 "copie" donc Europe 1, même s’il n’y a pas un RTL en télévision qui récupère ce qui est perdu par le leader. Le « RTL » est M6 (du groupe… RTL-Bertelsmann) qui, elle aussi, a vu des audiences redescendre, mais dans une moindre mesure et cela semble être mieux maitrisé financièrement, pléonasme quand on connaît la légendaire habilité financière du groupe RTL qui n’a pas du vendre les perles de la couronnes pour conserver un bon bilan.

Justement, TF1 a vendu ses perles, sa perle, Eurosport, seule réussite française dans le monde audiovisuel. TF1, époque Nonce Paolini, c’était tenter de limiter les pertes. Maintenant que Le Nonce est parti, avec l’arrivée de Gilles Pellisson, c’est nouvelle époque avec l’arrivée d’une encore nouvelle équipe. Sans vouloir faire injure à Ara Aprikian, le nouveau directeur des programmes du groupe, il n’a pas fait d’étincelles dans le groupe Canal. La réussite de D8 ne tient que sur les épaules de Cyril Hanouna et les programmes en clair de Canal+ déclinaient. Depuis qu’il est à TF1, il a fait des tests de nouvelles émissions, tous des échecs. Même s’il est vrai qu’il faudra le juger à la rentrée, c’est mal parti. Faire descendre l’audience de TF1 à 17.4%, il faut le faire, enfin, non, il ne fallait pas le faire et il l’a fait.

Pendant ce temps là, France Télévisions avance, pas trop mal. Le groupe remonte petit à petit le niveau, depuis les équipes de Patrick de Carolis, en passant par celles de Remy Pfilmlin puis maintenant par celles de Delphine Ernotte. Pourtant avec pas mal de bâtons dans roues, perte de la publicité le soir, interventions politiques, changement de directions, grèves, sureffectifs mais la base est bonne et les équipes semblent encore motivées par l’esprit service public. C’est bien. Pourvu que cela dure…

Rédacteur : Serge Surpin

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami   Retour à la page précédente

© Satmagmédias