jeudi 11 février 2016 13:48:46
FacebookTwitter
  
 Menu
Retour Accueil
Les News
- Infos Techniques
- Infos TNT
- Infos ADSL
- Infos Cablos
- Infos Technos
- Infos du monde
- Infos Radios
- Infos médias
- Infos Satellites
- Infos Chaines
Forums
Les Petites Annonces
Les Dossiers
Techniques
Les Bouquets
Programmes TV
Sportmag
Contacts
Dossier TNT


 Eligibilité ADSL
En partenariat avec


Testez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. Grâce à ce test, vous pouvez savoir quelles sont les offres ADSL auxquelles vous pouvez souscrire.
Saisissez votre numéro de téléphone :



 Résiliation d ...
Comment se desabonner d'un bouquet francais ?
Voici une FAQ qui répond à vos questions


 Programmes TV
Les programmes des chaînes et les infos programmes de vos chaînes du satellite et du câble

Infos déprogrammations et communiqués de presse.


 Techniques et ...
Nouveau : les fréquences complètes de TPS, CanalSat ainsi que les chaînes en clair sur Hot-bird et Astra 19 au format acrobat reader (pdf)
et l'actualité des fréquences


Rechercher une News

Veuillez saisir un mot     


Recherche dans le texte dans le titre ayant comme auteur.

Audiences TNT semaine 26 octobre au 1 novembre : bonne semaine pour France 2, pas France 3

Info postée le 03-11-2015 à 12:53

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L'audiences des chaines de la TNT pour la semaine du 26 octobre au 1er novembre :

Bonne semaine pour France 2 qui progresse un peu (+0.3) alors que France 3 baisse (-0.4). TF1 affiche une légère baisse (-0.1) et M6 progresse un peu (+0.1).

D8 remonte légèrement alors que TMC est stable.

On remarque aussi H1 et 6ter qui prennent un petit 0.1 de même que Chérie 25 qui frole les 1%.

Résultats par chaines :

Résultats par progressions : 

Résutats par groupes : Groupe TF1 perd 0.2 alors que France Télévisions est stable et groupe M6 progresse un peu (+0.1)

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine 19 au 25 octobre : TF1 et F2 mauvaises, M6 bonne

Info postée le 26-10-2015 à 18:12

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Les audiences de la TNT pour la semaine du 19 au 25 octobre 2015 mesurées par Mediamétrie

Plusieurs points remarquables : La hausse de M6 et dans une moindre mesure, celle de Gulli et France 3. Mais TF1 et France 2 affichent une forte baisse (-0.8).

France 3 repasse la barre des 9%. TMC monte un peu se se rapproche de D8 qui au conraire baisse un peu. 

Enfin, France Ô affiche 0.5%, une "performance" à la baisse  jamais atteinte.

Résultats par chaines : 

Résultats par progressions : 

Résultats par groupes : Groupe TF1 et France Télévisions sont négatifs. Groupe M6 positif. Bonne performances des autres chaines 

Rédacteur : Serge Surpin

L'Autorité de la Concurrence pas contre le passage en clair de LCI, Paris Première et Planète+, mais...

Info postée le 21-10-2015 à 12:47

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L’Autorité de la Concurrence n’est pas contre le passage en clair de Paris Première, LCI et Planète+. Mais il émet des réserves, essentiellement pour LCI.

Le passage en clair de Planète+ ne devait pas poser de problèmes sur l’approvisionnement en programmes pour les autres chaines, ces thématiques étant très couvertsq. De plus l’Autorité estime que Planète+ sera plus complémentaire que concurrente de RMC Découverte, cette dernière étant plus populaire, l’autre plus haut de gamme, selon les engagements de Canal+. Du coté publicitaire, la part de marché du groupe Canal+ limite de fait les effets de levier. Seuls les couts d’acquisitions des programmes pourraient être majorés.

Avec son passage en clair, Paris Première va forcément grappiller de l’audience sur les autres chaines mais sur aucunes en particulier. Le groupe M6, son propriétaire, n’a pas une place prépondérante sur le marché de la publicité qui pourrait faire craindre un effet de levier trop important. Même chose sur le marché des acquisitions de programmes.

Le problème vient donc de LCI. TF1, sa maison mère, est déjà très puissante sur le marché de la publicité à la télévision. Elle bénéficie de l’effet de prime au leader avec 43% du marché publicitaire pour environ 30% de l’audience. Quant aux audiences, TF1 s’engage à être une chaine d’information différente par rapport aux autres chaines d’infos. Le seule risque vient donc de la régie publicitaire qui devrait, selon l’Autorité, ne pas pouvoir proposer de couplage publicitaire entre LCI et les autres chaines du groupe. De même, il ne devra exister de promotions croisées entre LCI et les autres chaines du groupe. Donc pas de pub pour LCI sur TF1. L’Autorité propose une clause de rendez-vous d’ici 18 à 24 mois afin d’étudier l’effet réel du passage en clair et de faire évoluer d’une manière ou d’une autre les clauses imposées au groupe TF1.

Si on a bien compris, l’Autorité de la Concurrence donne son feu vert à un passage en clair de Paris Première, Planète et LCI tout en interdisant provisoirement à cette dernière de profiter de son appartenance au groupe TF1 sur le point de vue publicitaire et promotionnel.

 

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine du 12 au 18 octobre : TF1 remonte à 23%, M6 à 9.6%

Info postée le 20-10-2015 à 13:53

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L'audience de la TNT pour la semaine du 12 au 18 octobre 2015 mesurée par Mediamétrie

Très bonne semaine pour TF1 qui repasse la barre des 23%. Ses soeurs TMC et NT1 sont aussi très positives (+0.3%) et HD1 est stable. A l'inverse M6 est tr§s négative à 9.6%. W9 et 6ter compensent un peu en prenant +0.1. Quand à France 2, résultats médiocre avec -0.6 point. France 3 et France 5 pas miex (-0.3). 

On remarque la mauvaise tendance de RMC Découverte qui est redescendue à 1.1%. France Ô est au même iveau que Numéro 23.

Résutlats par chaines : 

Résutlats par progressions : 

Résultats par groupes : 

Groupe TF1 remasse devant France Télévisions.

 

Rédacteur : Serge Surpin

Pierre Block de Friberg directeur des nouveaux contenus de France Télévisions

Info postée le 16-10-2015 à 20:24

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



France télévisions annonce la nomination de Pierre Block de Friberg en tant que directeur des nouveaux contenus et de l’innovation. Il sera sous la supervision de Caroline Got, la Directrice Générale Déléguée à la stratégie et aux nouveaux programmes.

Pierre Block de Friberg aura pour mission de mettre en place une stratégie de développement de nouveaux formats audiovisuels au service des antennes, de veille active sur les marchés et de recherche de nouveaux talents.

Pierre Block de Friberg, en tant que directeur des programmes et de l'antenne de France 5, a été l'artisan de la réussite de la chaine.

France Télévisions annonce aussi la nomination de Cyril Giraudbit, en tant que directeur adjoint auprès de la Directrice Générale Déléguée à la stratégie et aux programmes. Il aura pour mission de seconder la Directrice Générale Déléguée dans la mise en œuvre de sa politique, ainsi que de coordonner certains services de la Direction des Programmes. 

Rédacteur : Serge Surpin

Abrogation de Numéro 23 : une surprise ?

Info postée le 14-10-2015 à 23:12

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Avouons le, l’abrogation de diffusion de la chaine Numéro 23 par le CSA est une très grosse surprise.

On pensait que l’affaire était bouclée, NextRadioTV allait racheter Numéro 23 et cela malgré les soupçons qui pesaient sur les conditions de sa sélection en 2012, malgré le fait qu’un actionnaire non européen pouvait avoir dépassé les 20% du contrôle de son capital, malgré le fait que la grille des programmes de la chaine ne reflétaient pas la diversité promise en 2012, malgré le fait que Pascal Houzelot, son patron, a fait l’offense d’arriver en retard lors de son audition devant le CSA ce mardi 13 octobre.

Et bien, non. Le CSA s’est rebellé. Il a décidé de frapper un grand coup et de faire une première : retirer une autorisation de diffusion à une chaine.

Les griefs sont clairs : une partie du capital de la chaine a été cédé en 2013 et cela sans que le Conseil ne soit prévenu sinon après la décision de vente, en mai 2015. Pascal Houzenot n’avait pas annoncé au CSA qu’il devrait procéder rapidement à une augmentation de capital de sa chaine. Enfin, goute qui a fait déborder le vase : la modification du capital en 2013 prévoyait dès cette date que la chaine serait vendue dès que possible.

Sans parler du non respect de la convention qui obligeait la chaine à s’occuper principalement de la diversité, et non pas du tatouage.

Pour résumer, le CSA estime que les dirigeants de Numéro 23 ont menti.

Enfin, il peut sembler cohérant que Olivier Schrameck, le président du CSA, ait compris que les conditions de naissances de la chaine n’étaient pas très claires et qu’il ait voulu, avec les Conseillers, faire preuve d’autorité. Il semble le récit des auditions de 2012 et ses tractations secrètes dont elles ont fait l’objet, telles que décrites dans le livre Didier Maistro le président de Fiducial Media ne soient pas si éloignées de la réalité.  

Il est probable que les dirigeants de la chaine vont fait appel de cette décision auprès des autorités compétentes dont le Conseil d’Etat. 

Rédacteur : Serge Surpin

Le CSA abroge l'autorisation de diffusion de Numéro 23

Info postée le 14-10-2015 à 22:39

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, réuni en assemblée plénière le mercredi 14 octobre 2015, a décidé d’abroger l’autorisation de diffusion accordée le 3 juillet 2012 à la société Diversité TV pour l’exploitation de sa chaîne Numéro 23.

Cette décision est prononcée à l’issue de la procédure de sanction ouverte le 23 juin 2015 à l’encontre de la société Diversité TV. Elle est fondée sur la modification substantielle des données au vu desquelles l’autorisation a été accordée, liée aux conditions d’entrée de la société UTH au capital de Diversité TV et au pacte d’actionnaires signé le 21 octobre 2013 à la suite de cette opération.

Le Conseil a relevé que les stipulations de ce pacte, conclu entre l’actionnaire majoritaire et UTH au cours de la période d’interdiction de changement de contrôle de deux ans et demi sur laquelle la société s’était engagée dans sa convention, visaient à une cession rapide de son capital.

Cette opération a été dissimulée au Conseil malgré plusieurs relances de sa part, le pacte n’ayant été finalement reçu que le 25 mai 2015.

Le Conseil a souligné que lors de son audition le 8 mars 2012, dans le cadre de l’appel à candidatures, la société Diversité TV avait fait valoir qu’elle comptait pour son développement sur un actionnariat solide et durable, et que l’autorisation avait été délivrée au vu d’un plan de financement dont l’équilibre prévisionnel était envisagé en 2019, avec une montée en charge progressive des obligations de sa convention jusqu’à cette même date ; qu’en particulier, la société n’avait jamais fait état d’un plan de financement susceptible de conduire à une cession totale anticipée, plusieurs années avant la fin de cette montée en charge.

Le Conseil a observé que la société n’a que très partiellement rempli les objectifs affirmés lors de sa candidature ; elle a ainsi fait l’objet de plusieurs rappels, mises en garde et mises en demeure.

 

Il relève que le montant annoncé du projet de cession de la société s’élève à 88,3 millions d’euros, somme qu’il convient de rapprocher de la situation financière de la société, de ses pertes actuelles et de son plan d’affaires prévisible. La valorisation de la société Diversité TV, telle qu’elle ressort du projet de vente soumis à l’agrément du Conseil, lui a paru dans ces conditions reposer, à titre principal, sur la valeur de l’autorisation qui lui a été donnée.

Ainsi, les dispositions du pacte d’actionnaires du 21 octobre 2013, se réalisant finalement dans le projet de cession de la société Diversité TV soumis à l’agrément du Conseil, révèlent que son actionnaire majoritaire a, dès mai 2013, et en contradiction avec les objectifs affirmés dans sa candidature, cherché avant tout à valoriser à son profit l’autorisation obtenue, dans la perspective d’une cession rapide.

Le Conseil a considéré qu’une telle démarche était constitutive d’un abus de droit entaché de fraude, en contradiction avec la finalité poursuivie par le législateur. En effet, le principe de gratuité d’occupation du domaine public hertzien audiovisuel, dont la protection constitue un impératif constitutionnel, répond au principe fondamental de pluralisme garanti par la loi du 30 septembre 1986, et ne vise pas à asseoir la valeur financière de la personne morale titulaire d’une autorisation délivrée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Ces éléments sont de nature à remettre en cause les choix opérés par le Conseil lors de l’appel à candidatures, qui doit reposer sur le principe d’égalité, et justifient dès lors l’abrogation de l’autorisation délivrée au terme de cet appel à la société Diversité TV.

Pour assurer la protection de l’ensemble des principes et intérêts dont le Conseil a la charge, l’abrogation ne prendra effet que le 30 juin 2016.

Ce délai permet aussi à la société Diversité TV de renoncer aux conditions du pacte d’actionnaires et de la cession qui ont conduit le Conseil à retirer l’autorisation.

Saisi également d’une demande d’agrément présentée par la société Diversité TV relative à la prise de contrôle par le groupe NextRadioTV, le Conseil a constaté qu’il n’y avait plus lieu pour lui de se prononcer.

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine 5 au 11 octobre : D8 explose son record à 4.2%

Info postée le 12-10-2015 à 21:31

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Les audiences de la TNt pour la semaine du 5 au 11 octobre 2015 mesurées par Mediamétrie

Résultats black and white pour le groupe Canal+. D8 bat son record d'audience en atteignant les 4.2%, le précédent record s'élevait à 4% atteint en juin 2015. La PdA atteint même les 5.8% sur les "femmes responsables des achats de moins de 50 ans" et 5.7% sur les jeunes de 25 à 49 ans. D8 dépasse TMC de 1.2 point et W9 de 1.6 point. De l'autre coté, Canal+ perd 0.6 point.

Bonne semaine aussi pour France 2 qui affiche un beau +0.7. M6 est à +0.4. 

A l'inverse, NT1 (à part C+) affiche la plus forte baisse (-0.3) de même que France 3.

Résulats par chaines : 

Résultats par progressions : 

Résultats par groupes : France Télévisions progresse de 0.6 alors que groupe TF1 perd 0.3 et groupe M6 est positif à +0.2.

 

 

Rédacteur : Serge Surpin

Difficile retour vers une image cryptée pour Canal+

Info postée le 09-10-2015 à 09:59

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Lors d'un entretien accordé à RTL, Vincent Bolloré déclare qu'il estime qu'il y a trop de programmes en clair sur Canal+.

On comprend qu'il préfère que le clait soit sur D8 et D17 et le crypté sur Canal+.

Il affirme aussi qu'il va réintroduire le cryptage à l'ancienne sur Canal+ afin que le téléspectateur non abonné puisse vaguement voir ce qui passe en crypté. 

Rappelons que le retour au cryptage d'origine, le Discret, est impossible car il n'est pas prévu pour le numérique. Si on veut avoir un semblant d'image crypté à l'antenne, il faut donc diffuser un faux programme alternatif, en sous-porteuse. Et pour cela, il faudra avoir l'autorisation du CSA. Il serait quand même alors plus efficace de demander de pouvoir diffuser une bande annonce identique à celle qui passe sur les FAI quand on n'est pas abonné à Canal+. Là encore, il faut l'autorisation du CSA tout en sachant que ce mini programme réduirait forcément la qualité du programme principal puisqu'il faudra utiliser de la ressource pour cela. 

Rédacteur : Serge Surpin

Le CSA décide que toutes les TNT 2005 passeront en HD (sauf Paris Première et LCI)

Info postée le 09-10-2015 à 09:47

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le CSA a publié ce jeudi la liste des chaines de la TNT qu'il a retenu qui pourront passer en HD en avril 2016.

Les chaines existantes étant prioritaires, tout le monde savait qu'il n'y avait pas de places pour de nouvelles chaines, donc il n'y en a pas.

Comme nous l'annoncions, ni Paris Première, ni LCI passeront en HD. Ce qui pourrait aussi être presque un point positif : le CSA pourrait décider le passage en clair de ces chaines en argant qu'en ayant une qualité d'image moindre par rapport aux autres chaines de la TNT, ce changement serait alors moins problématique. Canal+ Cinema et Canal+ Sport passeront bien comme prévu en HD.

Seule suprise par rapport à ce que nous annoncions dès les auditions : Planete+ sera bien en HD alors que dans les plans intitiaux sur lesquels travaillaient les conseillers, cette reste payante restant en SD. 

A suivre dans les prochaines auditions.

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine du 28 septembre au 4 octobre : TF1 remonte

Info postée le 05-10-2015 à 19:26

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Les audiences de la TNT pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre 2015 mesurées par Mediamétrie

Bonne semaine, Rugby oblige, pour TF1 qui progresse de 0,5 point. Pas mal non plus pour France 3 (+0.4).

Mauvaise semaine pour D8 et TMC qui perdent 0?2.

http://images.satmag.net/images/hebdo051015c.jpg Les progressions : 

Les résultats par groupes :

Les chaines historiques repésentent 63.8% de l'audience, les "TNT" 27.2%. Les autres chaines perdent 1 point. France Télévisions est devant Groupe TF1

 

 

Rédacteur : Serge Surpin

Le CSA auditionne les tiers et les parties dans le dossier Numéro 23

Info postée le 28-09-2015 à 23:36

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Ce lundi 28 septembre 2015, le CSA a procédé à l'audition des tiers dans le dossier de reprise de la chaine numéro 23 par le groupe NextRadioTV.

Si on aurait parié sur le nom des parties qui auraient demandé à être entendues, on n'aurait joué sur aucune des quatre qui sont passé devant le Conseil.

D'abord, (en troisième position mais cela n'a pas d'importance), NextRadioTV est venu plaider sa cause... Nous avons demandé au président du CSA s'il était normal que ce groupe soit considéré comme tiers alors qu'il est partie prenante du dossier. Réponse d'Olivier Schrameck : le dossier n'est pas encore bouclé donc il est encore partie extérieure. On n'est pas trop convaincu (l'est il lui même ?) mais on fait avec, on n'a pas le choix.

Numéro 23, vu par NextRadioTV, conservera les mêmes obligations et ira même au-delà.  Plus de documentaires (10 à 10% de l'antenne), plus de cinéma du monde, plus d'histoire, plus de fictions (au moins trois soirées par semaine), trois fois plus de moyens qu'aujourd'hui, plus d'associations à l'antenne (une par semaine), plus de diversité, etc mais elle ne sera pas un RMC BIS.

Alain Weill rappelle que cette chaine, avec un capital de 10.000 euros n'avait que très peu de chances de tenir le coup. NextRadioTV n'aura que 3% de l'audience du PAF, autant que la radio RFM, trop peu pour peser suffisamment sur le marché. A la demande des Conseillers, Alain Weill révèle que NextRadioTV aide déjà Numéro 23 en lui vendant dès à présent des programmes. Le prix d'achat de la chaine ? Il correspond au prix pratiqués sur le marché. Alain Weill rappelle que du temps où il était chez NRJ, il achetait trop cher des radios en difficulté..Il estime à 10 millions des économies de synergie avec le reste du groupe.

Oui mais, surprise, le groupe France Télévisions, qui a demandé à être entendu en tant que tiers, estime que la progression de la part de marché du futur Numéro 23 ne se fera que sur le dos du service public. NewtradioTV qui n'aura que 3% du marché aura une régie plus forte que celle de France Télévisions. Problème.

France Télévisions semblait surestimer l'impact de cette reprise, même les Conseillers l'ont fait remarquer. France Télévision estime que, alors que le gouvernent à refusé le retour de la pub après 20h sur le service public, l'augmentation de l'audience de Numéro 23 ne peut se faire que sur le dos de France Télévisions. On a l'impression que france Télévision se venge un peu du fait que NextRadioTV ait été très opposé au retour de la pub après 20h sur le service public.

Autres groupes présents lors de ces auditions : MCE et Fiducial.

MCE estime que le choix de Numéro 23 a été préjudiciable pour elle et tous ceux qui n'ont pas obtenu cette fréquence. "LE CSA doit refuser cette cession car Numéro 23 ne sera plus une chaine indépendante, ce qui voulait le CSA en 2012. Cela dit, ses dirigeants avouent que la chaine a peu de moyens, beaucoup moins que prévu car pas assez de publicité et si on lui proposerait, il hésiterait aujourd'hui à aller sur la TNT. Amusant : Mr Azoulay, le patron de la chaine, a révélé qu'il contrôlait désormais à 100% ma chaine Demain saison 2, ce que le CSA ignorait et dont il aurait dû être pris au courant. Idem pour la chaine Télé Saint Quentin. La gaffe !

Enfin, Didier Maistro, patron de Fiducial Media est revenu rappeler au Conseil d'aujourd'hui ce qui se serait passé lors de l'attribution des chaines de la TNT HD en 2012. Une attaque en règle contre l'ancien président du CSA, Michel Boyon. Didier Maistro a révélé qu'il avait négocié avec Nicolas de Tavernost (Groupe M6-RTL) l'arrêt des poursuites contre le CSA dans ce dossier, alors que cela aurait pu être préjudiciable contre HD  et 6Ter, contre l'arrêt de la procédure de RTL contre l'attribution d'une fréquence à Sud Radio sur Paris.

Rédacteur : Serge Surpin

Auditions inutiles au CSA

Info postée le 21-09-2015 à 23:34

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Drôle de journée au CSA. Le Conseil a commencé à auditionner les candidats à l'obtention d'un canal HD sur la TNT.

Sachant que toutes les chaines doivent changer de standard de diffusion pour passer du MPEG2 au MPEG4, en tout cas, celles qui ne le sont pas déjà, il fallait que le CSA sache qui veut passer en SD (image de définition simple) ou en HD (haute définition).

Sachant que les chaines qui ne sont pas encore en MPEG4 ont une priorité pour passer en HD si elles le désirent, ce que toutes ont demandé, en tout cas, les chaines privées.

Sachant que le gouvernement a fait savoir seulement en fin de semaine dernière qu'il préemptait des canaux pour toutes les chaines de France Télévisions.

Sachant que l'on ne sait pas encore si les chaines parlementaires (Canal 13) passent ou pas en HD.

Sachant tout cela, on savait dès aujourd'hui que tous les nouveaux projets de chaines sur la TNT n'ont aucune chance d'être accepté par le CSA car il n'y a tout simplement pas de place.

Alors, pourquoi procéder quand même à des auditions ? Parce que la loi impose une audition même aux chaines existantes donc prioritaires. Parce que le gouvernement s'est décidé trop tard pour France Télévisions.

Donc journée de dupe. Les Conseillers savent que ces auditions ne servent à rien, certains nous l'ont confirmé (en off évidement). Les promoteurs des nouveaux projets savent qu'ils n'ont aucune chance (en tout cas, on espère pour eux qu'ils ont compris sinon, cela veut dire qu'ils ne sont pas au fait de la procédure). Là encore, certains promoteurs nous l'ont avoué avant même de passer. Mais il s'agit d'un exercice obligé. En tout cas pour trois d'entre eux, ceux qui sont déjà sur la TNT payante et qui demandent à passer en clair (Paris Première, LCI et Planète+).

Résumé de la première journée :

Gulli : Chaine de la TNT "2005" donc prioritaire qui a expliqué pourquoi la HD c'est bien, mais qu'il faut surtout qu'il n'y ait pas de nouvelles chaines sur la TNT car ce n'est pas le moment d'en rajouter. Dans le même ordre, il serait bien que France 4 fasse comme les autres chaines publiques européennes destinées aux enfants : qu'elles ne diffusent pas de publicité. 99.3% des enfants de 4 à 10 ans regarderaient Gulli. Une information importante : le passage en HD coutera à la chaine 550.000 euros par an. Il y aura : 65% de programmes en HD en 2016, 98% en 2016. Gulli va tout faire pour diffuser les Schtroumpfs en HD. Ouf ! Une question (pas bête) d'un Conseiller du CSA : pourquoi la HD ? Parce que le public s'est habitué à la qualité.

IDF1 : Pour ses concepteurs, cette chaine francilienne à vocation à être diffusée sur toute la France, ce qu'elle fait déjà sur tous les FAI. Le développement sur la HD assurera le développement futur de notre chaîne. "Nous sommes prêts à investir 1 million d'euros supplémentaires si nous passons en national". Bon à savoir : "on aura beaucoup moins de programmes de voyances et téléachat indispensables à notre financement actuel"

Nostalgie TV : Cette chaine proposée par le groupe NRJ vise les 50/65 ans, la silver économie, un très gros marché délaissé par presque tous et progresse chaque année mais qui représente 92 milliards d'euros en 2013. Un marché en très grande partie capté par France Télévisions qui ne fait pas de publicité après 20h. Au programme : magazines spectacles vivants cinéma, théâtre et fictions  Réaliste, Jean Paul Beaudecroux déclare : " Nous savons que nous avons peu de chances vu le manque de ressources mais nous y croyons tout de même.

Hyper TV : un projet qui s'appuie très largement sur l'interactivité via la norme européenne HBBTV. Deux heures de programmes neufs par jour en collaboration avec un certain nombre de chaines payantes existantes. "Il ne faut pas laisser ce marché à Apple et autres américains"

Campagne TV : Une chaine qui existe déjà sur les FAI mais qui voudrait être diffusée sur la TNT car les ruraux sont moins abonnés au FAI. 52% de documentaires 28% de magazines et 13% d'information le reste étant du divertissement. "Il faut une chaîne de la ruralité comme il en existe ailleurs. nous nous intéressons à l'agriculture, pas seulement au moment du salon de l'agriculture. Budget à terme 27 millions". L'écrivain Érik Orsenna, parrain du projet affirme qu'il faut montrer les valeurs traditionnelles la modernité de la ruralité de l'autre France qui se sent oubliée.

Paris Première : Toute l'équipe est revenue devant le CSA, une semaine après la précédente audition pour obtenir le passage du payant au clair.

Pour résumer aujourd'hui : une chaine qui va passer en HD (Gulli), quatre projets sans aucunes chances et Paris Première de coté qui vise plutôt la SD.

A suivre demain, une lourde journée en perspective.

Voir les photos des auditions sur le site de notre partenaire Satellifax (dès le 22 septebre 2015)

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences Radios juillet/Aout : RTL 1ere, gadin pour NRJ et Europe 1

Info postée le 17-09-2015 à 15:16

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L'audience de la radio pour les mois de juillet-aout 2015 mesurée par Mediamétrie

Nous remarquons d'abord que, contrairement à ses habitudes, Mediamétrie a choisi de ne pas rappeler les chiffres de l'an dernier. La comparaison est donc moins aisée. 

En tête des audiences, hors "Les Indés" qui sont plutot un regroupement de radios; la première place concervée par RTL qui progresse assez fortement. 

Derrière, NRJ, en baisse (-10.5%), France Inter (+19.3%), Europe 1 (-7.4%).

Très bonne performance pour France Bleu qui est presque au même niveaiu qu'Europe 1. France Info et RMC à peu près stables. 

On note donc que plusieurs radios ont fortement progressé. La meilleure aura été France Inter, suivie de près par Rire et Chansons. A l'inverse, gros gadin pour NRJ et Europe 1 ainsi que France Musique, Nostagie et Radio Classique.

Résultats par radios : 

Résulats par progressions : 

Les Indés, 

Rédacteur : Serge Surpin

360@ sur France 5 : une révolution dans le documentaire

Info postée le 17-09-2015 à 14:33

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Nous avons vu ce matin en projection de presse un programme qui nous semble être révolutionnaire.

360@ est un documentaire de voyage où l’on suit les pérégrinations de deux journalistes dans différents pays. Jusque là, rien de neuf sinon que ce documentaire inclus quatre parties filmées à 360 degrés. Le téléspectateur équipé d’une tablette sous iOS ou Android peut donc profiter de cette vue, l’image suit ses gestes. Il fallait nous voir, tous les journalistes présents dans la salle pour comprendre que nous assistions à un nouveau type de programme. Le téléspectateur qui n’a pas de tablettes peut quand même apprécier le reportage mais avec une vue plus limitée.

On peut tout imaginer avec ce type de technologies qui prendra encore plus d’intérêt avec des lunettes vidéo à 360 degrés. Pensons à « j’irais dormis chez vous » ou « Nus et culotés » ou même "Rendez vous en terre inconnue ». Imaginons aussi un reportage de guerre filmé à 360 degrés. Il faut résoudre quand même quelques problèmes car le cadrage initial, qui est un montage, doit être organisé.

Alors, évidemment, il y a un risque de « gamisation » du reportage, une transformation en jeu vidéo car, avouons le, on est un peu distrait à la fin. Il faut quelques secondes pour revenir vers notre sujet. Mais, on est au début d’une évolution (révolution) dans la manière de filmer.

Michel Field, le nouveau patron de France 5 qui était présent lors de cette présentation nous l’a dit : « Quand on arrive et on prend les rênes d’une chaine, il y a des cadeaux, il y a des cadeaux empoisonnés, il y a des fardeaux, on a un héritage, il y a quelques cadavres dans les placards, pas beaucoup à France 5 et puis il y a de vrais bonheurs, des satisfactions immédiates et je dois dire que je suis très fier, tout en rendant hommage à mes prédécesseurs qui ont mis cela en route de devoir défendre comme un des premiers programmes de mon quinquennat, ce 360@. Je ne reviens pas sur les prouesses technologiques que cela peut représenter, mais c’est une façon de ramener un public plus jeune vers le genre documentaire qu’ils ont certainement tendance à délaisser.  Je voudrais saluer le formidable travail de la production et de ses deux incarnations, car cela me semble correspondre parfaitement à la définition de France 5 telle que notre public nous l’a renvoyé dans les études qualitatives. France 5 est à la fois une chaine de découverte et une chaine de proximité. C’est assez paradoxal, mais elle prend d’un héritage qu’elle partage avec France 3 d’être une chaine de proximité, de complicité avec des valeurs très amicales, très respectueuses, très transmission du savoir à échelle humaine avec des experts qui se mettent au niveau. Mais c’est paradoxalement aussi une chaine de découverte du monde, des voyages, des documents, soit en géographie, soit en histoire. Ce programme synthétise ces deux dimensions : on apprend énormément de choses sur les pays lointains avec un mode d’approche simple, fraternel et bienveillant, une des qualités que le public aime dans notre chaine, qualité que l’on souhaite se développer et décliner dans nos programmes. 

Pour rentrer dans le détail, la tablette se synchronise par le son du programme, un peu comme Shazam. L’appli est accessible même si on regarde le reportage en replay.  

Rédacteur : Serge Surpin

Nicolas de Tavernost (Paris Première) : Etre sur la TNT nous permet d'être mieux placé sur les réseaux

Info postée le 16-09-2015 à 19:06

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Interrogé ce matin par SatMag, Nicolas de Tavernost, le patron du groupe M6 et donc de Paris Première s’est montré modérément confiant quant aux chances de voir sa chaine passer en clair sur la TNT.

« Nous n’avions pas le choix. Nous devions d’un côté demander le passage en clair, mais aussi demander une nouvelle fréquence lors de l’appel à candidature pour les nouvelles chaines de la TNT en HD. La dernière fois, le CSA nous avait reproché de ne pas avoir candidaté lors des procédures de 2012 où six canaux avaient été lancés. En conséquence, nous allons devoir aussi repasser devant le CSA lundi prochain dans le cadre de l’appel à candidatures pour les nouvelles chaines de la TNT en HD qui seront lancées en 2016.

À la question : Pourquoi ne pas simplement passer Paris Première en clair sur les réseaux câble-ADSL-Satellite, ce qui permettrait de toucher plus de 70% de la population ? Pour rappel, Paris Première est une chaine en option et donc payante sur ces réseaux (sauf Numéricable et CanalSat).

Réponse de Nicolas de Tavernost : « je ne pense pas que seulement 30% de la population ne reçoive la télévision uniquement que par la TNT, j’estime ce chiffre aux alentours de 45%. D’autre part, les chaines de la TNT sont mieux placées dans la numérotation des réseaux.

SatMag : « Pas toujours, regardez l’exemple de RMC Découverte, Gulli, ou France Ô souvent reléguées loin dans cette numérotation.

NdT : Oui, mais on espère obtenir rapidement une loi qui ferait que les opérateurs seront dans l’obligation de respecter la numérotation des chaines de la TNT. Sans cela, on a peu de chances d’être vu par les téléspectateurs. 

Image @Serge Surpin - Satellifax

Rédacteur : Serge Surpin

USA : 22% des américains abonnés à un service de streaming

Info postée le 15-09-2015 à 18:39

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Aux USA, 22% de la population est abonnée à un service de streaming selon une étude Millward Brown Digital.

On remarque qu’une très grande majorité d’abonnés à Netflix est née entre 1980 et 2000 alors qu’ils ne sont « que » 54% pour les abonnés à HBO (le Canal+ US) et 42% pour les abonnés au service proposé par Amazon et 35% pour les abonnés au câble

Si Netflix domine le marché, Amazon Instant Video connaît une croissance plus rapide au contraire de Hulu. 

Image D.R.

Rédacteur : Serge Surpin

Il n'y aura (certainement) pas de nouvelles chaines TNT en HD

Info postée le 15-09-2015 à 17:54

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le CSA publie la liste des chaines qui candidatent pour l’obtention d’un canal en HD (haute définition sur la TNT.

Pour rappel, en avril 2016, toutes les chaines de la TNT actuelles, celles qui émettent en MPEG-2, autrement dit, celles qui émettent en gratuit depuis 2005, devront changer de standard de diffusion et passer en MPEG-4.

Elles doivent choisir si elles en profiteront pour passer en HD ou reste en SD (simple définition). D’après le document publié aujourd’hui, toutes ont décidé de passer en HD. Seules les chaines publiques n’ont pas annoncé leur intentions. Quelle sera la décision de France télévision ? Passer en HD signifie, grosso-modo, que le groupe paiera six fois plus cher qu’en SD. Reste en HD serait aussi une manière de faire des économies puisque qu’en MPEG-4, cela coute environ trois fois moins cher qu’en MPEG-2.

Le choix sera tout aussi difficile pour les chaines parlementaires qui elles non plus n’ont pas annoncé leur décision.

On remarque aussi dans cette liste publiée par le CSA que Canal+ demande que ses chaines Cinéma et Sport, déjà diffusées en MPEG-4 passent aussi en HD.

Il n'y aura (probablement) pas de places pour de nouvelles chaines

Tout ceci fait que l’on peut prévoir qu’il n’y aura pas ou très peu de places pour de nouvelles chaines pour de nouveaux projets sur la TNT, en sachant que la bande de diffusion reservée pour la TNT sera réduite, les autorités européennes basées à Genève ayant décidé d'attribuer de nouvelles fréquences aux opérateurs téléphoniques.

On remarque enfin que LCI et Paris Première, qui ont auditionné hier pour passer du payant au gratuit, ont elles aussi candidaté à une fréquence en HD, par précaution affirmaient hier Nonce Paolini et Nicolas de Tavernost, leurs patrons respectifs.

Dans la liste publiée, certains projets étaient déjà connus par des révélations faites ici et là : BFM Business, Campagne TV, Classique HD, HD26, IDF1, QVC, Nostalgie TV. Reste quelques « surprises » : Gong HD, Hyper TV, Lynx et Ofive. Lynx est le nouveau nom du projet déjà déposé en 2012 par le groupe Fiducial (Sud Radio) sous le nom de D Facto.

Ci-dessous, la liste des candidatures recevables et le calendrier des auditions publiques de l’appel aux candidatures pour la TNT HD 

Rédacteur : Serge Surpin

TNT : Bilan des auditions de Paris Première, LCI et Planète+ devant le CSA

Info postée le 15-09-2015 à 15:10

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Ce lundi 14 septembre, le CSA recevait en auditions publiques les patrons des chaines LCI (groupe TF1), Paris Première (Groupe M6) et Planète+ (groupe Canal+). On se rappelle que ces trois chaines sont actuellement diffusées sur la TNT payante, un mode de diffusion qui agonise.

Les trois groupes concernés ont eu une attitude différente face à la TNT. Les groupes TF1 et M6 étaient dans un premier temps opposés à la TNT gratuite et croyaient au modèle payant. Si le Groupe M6 a été pragmatique et a vite compris que cette position était stérile et a créé la chaine M6 Musique, projet devenu par la suite W9. Le groupe a aussi choisi le mode payant pour Paris Première, un choix logique pour une chaine faite au départ pour «promotionner» le câble. TF1 de son côté a choisi le payant pour LCI et rien d’autre pour le gratuit. Ses dirigeants ont compris leur erreur stratégique et, en 2010, ils ont racheté au groupe AB ses chaines TMC et NT1. Depuis, ces deux groupes ont respectivement créé en 2012 HD1 et 6ter.

TF1 et M6 se rendant compte que la TNT était définitivement un mauvais choix, la plupart des chaines présentes à son lancement ayant jeté l’éponge, ont demandé au CSA de pouvoir faire passer LCI et Paris Première en clair. Pas possible a affirmé le Conseil, il faut une loi pour cela, loi qui a été votée par le gouvernement. Le CSA a alors procédé en 2014 à l’audition des patrons des ces deux chaines auquel s’est rajouté le groupe Canal+ qui a demandé lui aussi de faire passer en clair sa chaine Planète+. Déjà, la demande de cette dernière semblait étrange pour un groupe qui est aussi l’opérateur de CanalSat, un bouquet de chaines payantes diffusé sur tous les supports ou presque. Les dirigeants de Canal+ ont confirmé nos doutes en demandant au CSA de ne surtout pas accepter de faire passer en clair, non seulement sa chaine, mais aussi les deux autres, car cela remettrait en cause l’équilibre de tout le secteur payant de la télévision en France, déjà mis à mal avec le succès de la TNT gratuite.

Donc en 2014, TF1 et M6 sont passés devant le CSA en expliquant que si leurs chaines ne passaient pas en clair sur la TNT, elles mettraient la clé sous la porte fin 2014. Les raisons sont multiples : échec de la TNT payante, couts de diffusion trop élevés pour trop peu d’abonnés, baisse de la rémunération des diffuseurs, principalement Canal+ qui est d’ailleurs un concurrent, un prestataire (CanalSat).

Le CSA a refusé ce passage en clair, car, comme le prévoit la loi, il a demandé à l’autorité de la Concurrence son avis sur les répercutions d’un éventuel passage en clair de ces chaines. L’autorité a estimé que l’équilibre économique des autres chaines de la TNT, notamment D8 et BFMTV, serait remis en question. Recours de TF1 et M6 devant le Conseil d’Etat qui, en juin 2015, leur donne raison pour des questions de procédure.

Et donc, rebelote, le CSA lance en ce mois de septembre 2015 une nouvelle consultation. Et, rebelote, les trois reviennent déposer leurs candidatures.

LCI : Nous allons ralentir l'info

Ce lundi 14 septembre, TF1 est passée en premier. Nonce Polini et ses équipes ont rappelé que ce passage en clair était vital pour sa chaine. Il a fait un peu modifier le projet pour faire de LCI une chaine avec moins d’informations récurrentes (nous n’interromprons pas la grille pour une info qui sera vite oubliée), plus d’analyses et de magazines « Nous allons ralentir l’info », une chaine plus ouverte sur la France et ses régions, un projet qui vise un téléspectateur estimé plus âgé que celui de ses concurrentes « LCI n’est pas une menace pour les autres chaines de la TNT ». Nonce Paolini a déclaré que le marché de la télévision va mieux en France depuis le début de l’année et que l’audience globale du marché progressait. Les Conseillers du CSA lui ont rappelé qu’il tenait un discours diamétralement opposé quand il s’agissait de demander de refuser à France Télévisions le retour de la publicité sur les chaines publiques jusqu’à 21 heures. « Ce n’est pas le même niveau, on ne parle pas des mêmes échelles de recettes, France Télévisions a un budget équivalent à toutes les autres chaines françaises réunies. Ce groupe dépense mal et doit se restructurer sans vouloir mordre sur le marché publicitaire des chaines privées ». Enfin, Nonce Paolini a affirmé que depuis l’année dernière le PAF a évolué avec la reprise probable de Numéro 23 par le groupe NextRadioTV, lui-même repris par Altice (Numéricable), évolution aussi du côté de Canal+ dont la reprise en main par le groupe Bolloré a apporté une stabilité financière accrue. Les conseillers du CSA ont posé des questions à Nonce Paolini et ses équipes, questions pas trop méchantes, qui ont permis de savoir que LCI ne demandait pas à passer en HD, ce qui laisse de la place pour d’autres chaines. Nonce Paolini a aussi accepté de réfléchir sur la diffusion de sa chaine sur toute la France, Outremer compris.

Paris Perimière "le mythe du petit indépendant maltraité (NextRadioTV) est tombé"

Nicolas de Tavernost, le patron du groupe M6 venu ensuite défendre le dossier Paris Première ». Les arguments sont à peu près les mêmes que ceux de TF1. « Paris Première n’est plus adapté au modèle de la TNT payante (…) les recettes publicitaires sont passées de 40% à 20% du budget, car les annonceurs délaissent les chaines payantes (…) et les diffuseurs réduisent leur financement si la chaine refuse l’exclusivité ». Nicolas de Tavernost rajoute « Paris Première n’a pas de concurrents sur la TNT gratuite, notre cible est plus âgée (…) il est vital pour nous de toucher toute la population pour accroitre nos recettes publicitaires ». Enfin, comme son confrère Nonce Paolini, il affirme que le marché à évolué « le mythe du petit indépendant maltraité (NextRadioTV) est tombé ». Là encore, le CSA c’est montré relativement bienveillant avec lui.

Planète+ : La TNT payante n'est pas morte

Puis ce fut le tour de Canal+ qui (re) présentait Planète+ avec la présence de ses nouveaux dirigeants Jean-Christophe Thiery et Maxime Saada. Pas de changement de ligne d’attaque depuis l’année dernière : nous ne voulons pas passer en clair, il ne faut pas toucher à l’économie du secteur. Si nous sommes ici, c’est que l’on doit prévoir l’avenir : au cas où le CSA déciderait de faire passer LCI et Paris Première en clair, la TNT payante serait morte et Planète n’aurait plus d’autre choix que de passer lui aussi en clair, un argument qui n’a pas semblé convaincre les Conseillers du CSA qui ont fait remarquer que Canal+ demandait que deux autres chaines restent en crypté afin de les garder comme clientes de son bouquet. Maxime Saada a estimé que la TNT payante n’était pas morte. « Elle a 150.000 abonnés aujourd’hui, on peut faire la faire remonter à 750.000 avec de bonnes campagnes de promotions et les nouveaux décodeurs plus efficaces ». Moue sceptique des Conseillers… qui ont posé beaucoup de questions dérangeantes et très précises. Notre impression aura été que ces nouveaux dirigeants du groupe n’avaient pas assez préparé leur intervention et qu’ils étaient très hésitants. Mais notre impression doit aussi être modérée par un souvenir : lors de sa première intervention en public, Bertrand Meheut, l’ancien patron de Canal+, semblait lui aussi hésitant et peu pugnace. La suite nous a prouvé le contraire.

Le bilan de ces auditions nous a semblé mitigé. Les arguments des patrons des chaines LCI et Paris Première ont semblé crédibles, mais le CSA va aussi devoir entendre les opposants à ce passage en clair. Les Conseillers vont-ils changer d’avis ? En tout cas, vu la manière dont ils ont écouté hier les intervenants, on peut en douter avec l’affichage d’un ennui manifeste (par âme charitable, nous n’avons pas publié les photos où ils semblaient véritablement somnoler).

Quant à nous, notre pronostique a un peu évolué : Si nous pensons toujours que Paris Première doit passer en clair, car il apporte un plus à la TNT, l’année dernière nous estimions que LCI avait peu de chances d’être entendue. Aujourd’hui, le CSA pourrait se dire « pourquoi pas ». Par contre, il est évident que Planète+ sera trop en concurrence avec RMC Découverte. On peut accepter un peu plus de concurrence au groupe NextRadioTV et sa chaine BFMTV, mais pas à deux de ses chaines. 

Revoir les auditions sur le site du CSA

Rerouvez toutes les photos des auditions sur le site de notre partenaire Satellifax

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT du 7 au 13 septembre : TF1 progresse, M6 regresse

Info postée le 15-09-2015 à 09:41

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Les audiences de la TNT pour la semaine du 7 au 13 septembre 2015 mesurées par Mediamétrie

Bonne semaine pour Canal+ mais c'est normal à la rentrée. Bonne semaine aussi pour TF1 qui remonte doucement à 21.2%.

A l'inverse, rentrée médiocre pour M6 qu perd 0.5. France 3 à 8.9%. 

France 5 est devant D8.

Résulats par chaines : 

Résultats par progressions :

Résultats par groupes : 

France Télévisions en tête mais en baisse alors que groupe TF1 progresse.

Rédacteur : Serge Surpin

<<< Page Précédente      Page Suivante >>>
© Satmagmédias