dimanche 02 août 2015 18:20:04
FacebookTwitter
  
 Menu
Retour Accueil
Les News
- Infos Techniques
- Infos TNT
- Infos ADSL
- Infos Cablos
- Infos Technos
- Infos du monde
- Infos Radios
- Infos médias
- Infos Satellites
- Infos Chaines
Forums
Les Petites Annonces
Les Dossiers
Techniques
Les Bouquets
Programmes TV
Sportmag
Contacts
Dossier TNT


 Eligibilité ADSL
En partenariat avec


Testez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. Grâce à ce test, vous pouvez savoir quelles sont les offres ADSL auxquelles vous pouvez souscrire.
Saisissez votre numéro de téléphone :



 Résiliation d ...
Comment se desabonner d'un bouquet francais ?
Voici une FAQ qui répond à vos questions


 Programmes TV
Les programmes des chaînes et les infos programmes de vos chaînes du satellite et du câble

Infos déprogrammations et communiqués de presse.


 Techniques et ...
Nouveau : les fréquences complètes de TPS, CanalSat ainsi que les chaînes en clair sur Hot-bird et Astra 19 au format acrobat reader (pdf)
et l'actualité des fréquences


Rechercher une News

Veuillez saisir un mot     


Recherche dans le texte dans le titre ayant comme auteur.

Le CSA donnera son avis sur la reprise de Numéro 23 en octobre 2015

Info postée le 30-07-2015 à 19:24

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le CSA publie sur son site le résultat de l'étude d'impact de la prise de contrôle de la chaine TNT Numéro 23 par le groupe NextRadioTV. 

Sans rentrer dans les détails, on remarque que NextRadioTV s'est engagé à concerver la ligne éditriale de la chaine, les principaux programmes continueront à y être diffusés. NextRadioTV reprendra à son compte la régie publicitaire de la chaine, actuellement gérée par la régie de TF1. A ce sujet, le CSA note que, vu le faible chiffre d'affaires actuel de la chaine, cela ne devrait pas poser de problèmes aux groupe TF1. Au contraire, en cas de refus par le CSA de la reprise de la chaine par le groupe NextRadioTV, l'étude estime qu'il est probable que TF1 cessera de s'occuper de sa publicité, ce qui mettrait Numéro 23 dans une situation financière difficile.

Si le CSA remarque aussi que certaines obligations n'ont pas été respectées par les dirigeants de Numéro 23, cela ne devrait pas avoir de répectutions sur la décision du Conseil. On sait que le CSA a demandé quelques renseignement suplémentaires au raporteur de cette étude mais le Conseil devrait se prononcer sur ce dossier en octobre 2015.

 

Rédacteur : Serge Surpin

Le CSA prêt pour de nouveaux canaux en HD sur la TNT

Info postée le 30-07-2015 à 18:33

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le CSA lance un appel à candidature pour la diffusion de chaines de télévisions en haute définition.

Le but principal est de faire passer en HD les chaines actuellement diffusées en définition SD (classique). Mais de nouveaux projets pourront aussi être déposés. 

Pour rappel, le 25 avril 2016, la diffusion en MPEG-2 sur la TNT cessera. Toutes les chaines seront alors diffusées en MPEG-4, soit en SD, soit en HD. Le MPEG-4 a pour avantage de demander beaucoup moins de bande passante pour diffuser une chaine en définition SD. Il permet aussi de diffuser en HD, ce qui est pratiquement impossible en MPEG-2. Ce changement est imposé par la liberation de la bande des 700 MhZ, actuellement utilisée par le TNT, qui sera alors attribuée aux opérateurs télécoms.

Cet arret a déjà un gros avantage pour TF1, France 2, M6 et Arte qui vont beaucoup moins dépenser d'argent puisqu'ils diffusaient en même temps en MPEG-2 SD et MPEG-4 HD. Cela va s'arreter.

Reste à savoir si les autres chaines vont toutes vouloir diffuser en HD, ce qui coute environ six fois plus cher qu'en SD. Ce n'est pas certain. Ce qui laissera de la place à de nouvelles chaines. Leur nombre dépendra du nombre de chaines qui auront choisi de diffuser en HD. 

Ci-dessous, le communiqué du CSA.

 

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine du 20 au 26 juillet : M6 au top, France 4 stoppe

Info postée le 27-07-2015 à 19:29

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L'audience de la TNT pour la semaine du 20 au 26 juillet mesurée par Mediamétrie.

M6 est la chaine qui progresse le plus cette semaine. France 4 est celle qui baisse le plus. 

France Télévisions et Groupe TF1 perdent tous les deux 0.2 point mais le groupe public garde sans problème sa première place. Groupe M6 affiche un bonne progression (+0.7).

On remarque la baisse constante des autres chaines, les chaines de complément, généralement payantes, qui ne représentent plus que 9% de l'audience globale de la télévisions. Il est vrai que ces chaines sont généralement en hibernation pendans les vacances.

Résultats par chaines : 

Résultats par progressions : 

Résultats par groupes : 

 

Rédacteur : Serge Surpin

Patrick Drahi entre dans BFMTV, Alain Weill entre chez Altice

Info postée le 27-07-2015 à 09:42

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Altice et Alain Weill s’associent.

Altice est le groupe présidé par Patrick Drahi, qui contrôle plusieurs sociétés dont SFR-Numéricable, L’Express, Libération, i24 News, etc,

Alain Weill possède actuellement 37.77% du capital du groupe NextRadioTV (et 48,59% des droits de vote) qui contrôle, entre autres, BFMTV, BFM Business, RMC Info et RMC Découverte et peut-être bientôt Numéro 23.

Selon le communiqué, les deux parties vont créer une nouvelle société dans laquelle Alain Weill au 51% du capital et des droits de vote et il en sera le président. Il apporte sa participation dans NextRadioTV. Après agrément de l’Autorité des marchés et le CSA, la nouvelle société déposera une offre publique d'achat volontaire sur l'ensemble des titres du groupe NextRadioTV, offre déjà approuvée par le Conseil d’administration de NextRadioTV et ses principaux actionnaires.

En outre, Alain Weill sera actionnaire à hauteur de 24% d’une filiale du groupe Altice qui a vocation à investir dans des sociétés de media, notamment à l’international, où les perspectives de croissance et de consolidation sont nombreuses. A ce titre, Alain Weill deviendra membre du comité de direction d’Altice et pilotera l'ensemble des activités media, en France comme à l'international, du groupe Altice.

Alain Weill a toujours dit qu’il ne voudrait pas vendre le groupe qu’il a créé. Il tient parole en tout cas à court terme, car Altice disposera d’une option d’achat sur les titres détenus par Alain Weill au capital de la société nouvellement créée, qui sera exerçable à compter de mars 2019.

Donc, un bon coup pour Alain Weill qui s’allie à un groupe international, diversifié dans les médias et les télécommunications. NextRadioTV « nouvelle version » aura les moyens de se développer à l’international. Il aura déjà accès à la chaine internationale i24News, basée en Israël.

Un bon coup aussi pour Patrick Drahi qui développe très fortement ses positions dans la télévision prenant pied dans le principal groupe de télévision et radio indépendant de France.

Reste toujours l’incertitude de l’état financier de Patrick Drahi et ses entreprises constituées par des emprunts, ce qui n’est pas anormal, mais qui ne peut fonctionner que par « beau temps » financier.

L'opération, comme indiqué ci-dessus, devrait recevoir l'agrément des autorités concernées, ce qui à première vue, ne devrait pas poser de problème, mais il faudra que la nouvelle societé reste française pour qu'elle concerve les droits de diffusion radio et TNT. 

Voir ci-dessous le communqué des deux parties

Rédacteur : Serge Surpin

France Télévisions : des résultats meilleurs que prévus

Info postée le 24-07-2015 à 19:57

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



France Télévisions vient de publier sa situation fiancière au 30 juin 2015. On peut dire qu'il semble que l'équipe de Remy Pfilmlin part avec de bons résultats.

En 2013 et 2014, les résultats de France Télévisions ont été meilleurs que ceux prévus dans l’avenant au COM, c'est-à-dire que l’entreprise a réalisé des pertes inférieures à celles  prévues dans la trajectoire et votées par le Conseil d’Administration.

Alors qu'en 2015 une perte d'environ 10 M€ était attendue, pour le premier semestre, les résultats commerciaux sont meilleurs que prévu. Si les recettes de parrainage sont en baisse, ceux de la publicité classique sont correctes et le groupe bénéficie des mesures de réduction des dépenses engagées depuis plusieurs mois. Plus de 80% des départs volontaires sont actés à fin juin 2015.

La trésorerie jusqu’à fin 2014 est restée positive (81 M€) alors qu’il était prévu des pertes de -12 M€ en 2013 et -49M€ en 2914. S’agissant de 2015, la prévision de trésorerie votée au budget à hauteur de -90 M€ au 31  décembre, qui est conforme au financement des coûts de modernisation de l’entreprise  validé avec l’Etat, reste malgré tout très au-dessus de l’atterrissage de trésorerie prévu au COM pour 2015 et améliore ainsi nettement la situation financière qui est attendue à fin 2015.

Ci dessous, le communiqué de France Télévisions.

Rédacteur : Serge Surpin

La Commission européenne va faire exploser le PAE (Paysage audiovisuel européen)

Info postée le 24-07-2015 à 11:53

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



La Commission européenne s’attaque, une fois de plus, au blocage de la vente des bouquets de télévisions payantes hors de leur zone d’origine.

En clair, un Français ne peut pas s’abonner au bouquet britannique Sky. Un Français ne peut pas regarder Canal+ hors du territoire français. Pour la commission, ce refus vient des studios de cinéma qui contraignent les bouquets, notamment Sky UK, à bloquer l'accès aux films en dehors du territoire pour lequel elle dispose d'une licence (soit le Royaume-Uni et l'Irlande pour Sky UK).

Ces clauses accordent donc une «exclusivité territoriale absolue» à Sky UK et/ou à d'autres télédiffuseurs. Elles éliminent la concurrence transfrontière entre les télédiffuseurs payants et cloisonnent le marché intérieur selon les frontières nationales. La Commission est parvenue à la conclusion préliminaire qu'en l’absence de justifications convaincantes, ces clauses constitueraient une infraction grave aux règles de l’UE qui interdisent les accords anticoncurrentiels (article 101 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne).

En conséquence, la Commission européenne a adressé jeudi une communication des griefs à Disney, NBC Universal, Paramount Pictures, Sony, Twentieth Century Fox et Warner Bros, ainsi qu'à Sky UK, remettant en cause les accords de licence les liant.  

Cela fait des années, sinon des décennies, que la Commission européenne s’intéresse à ce problème, mais jusque là, rien n’a été fait concrètement . Il semble que cette fois-ci, les choses puissent bouger puisqu’il y a menaces de sanctions.

Cela dit, s’il est probable que ces clauses de limitations territoriales vont disparaitre, il y a la réalité des marchés : dans un premier temps, cela ne va pas changer grand-chose, car les différents bouquets vont limiter la vente de leurs bouquets hors de leurs territoires « naturels » et cela pour la simple raison qu’ils ne veulent pas d’une concurrence entre bouquets. Qui dit concurrence dit baisse de prix et dépenses supplémentaires. Cela concerne évidemment les bouquets généralistes tels que Sky ou Canal+. Mais on peut imaginer que les positions soient différentes pour des bouquets plus spécialisés qui pourraient acheter des droits européens et être encore plus compétitifs. On pense évidemment à beINSports.

Mais, tout pourrait changer à long terme. On peut même imaginer les conséquences à long terme. La création de bouquets européens avec peut-être le rapprochement entre Sky et Canal+. Ce n’est pas totalement irréaliste puisqu’il y a eu déjà plusieurs rumeurs à ce sujet. D’ailleurs, cela a même failli se faire dans les années 90.

Si certains craignent tous les effets négatifs sur la globalisation du marché avec, éventuellement, la limitation de la concurrence, cette option n’est pas certaine. On peut même imaginer que des bouquets concurrents puissent se constituer avec une taille minimum pour devenir rentables.

Prenons un exemple : OCS en France peine à être compétitif face à Canal+. C’est si évident qu’après avoir perdu beaucoup d’argent, Orange a décidé de s’allier avec son concurrent Canal+ qui est rentré dans le capital de chaines OCS. Sans être méchant, on pourrait même dire qu’OCS est désormais complémentaire de Canal+ plutôt que concurrent. Qu’en aurait-il été si un bouquet comme OCS se constituait au niveau européen. Il a plus de chances d’être rentable, quoique, soyons réalistes, les couts d’exploitation d’un tel bouquet vont exploser. Seuls de grands groupes pourront tenter l’expérience et prendre le risque de se lancer. Mais cela va se faire.

Donc, pour conclure, l’avenir dans la télévision payante verra la création de grands groupes européens, avec un rapprochement entre Canal+ et Sky. C’est inéducable. Mais aussi, la création de groupes concurrents de moindre importance ou spécialisés. Tout ceci concerne les bouquets payants mais les chaines gratuites pourraient aussi être concernées avec des concéquences toutes aussi stucturelles.

Mais cela prendra un peu temps...

Voir le communiqué de presse de la Commission européenne

Rédacteur : Serge Surpin

Numéro 23 : Le CSA ne dit rien mais demande plus d'instructions au rapporteur

Info postée le 23-07-2015 à 13:55

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Par un communiqué, on apprend que les responsables de la chaine Numéro 23 ont été reçus par le CSA où ils ont pu entendre les conclusions du rapporteur indépendant, membre du Conseil d’État, concernant le dossier de reprise de la chaine par le groupe NextRadioTV.

Les responsables de Numéro 23 n’ont pas souhaité rendre publique cette séance donc on n’en saura rien, jusqu’à ce que des informations fuitent comme très souvent dans la presse.

Tout ce que l’on sait, c’est que des questions précises ont été posées et que le CSA décidé de renvoyer l’affaire et demande au Rapporteur de poursuivre et compléter son instruction, notamment au regard des questions que la séance du 22 juillet 2015 a soulevées.

Rédacteur : Serge Surpin

Nouveau site francetelevisions.fr/

Info postée le 23-07-2015 à 11:16

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Alors qu'une grande partie des équipes dirigeantes de France Télévisions va partir en fin aout 2015, la maison continue de tourner, même la partie numérique dont s'occupe tout particulièrement Bruno Patino dont l'avenir au 7 esplanade Henri de France est plus que compromis. Aujourd’hui la direction de la communication externe et du Marketing Image de France Télévisions annonce la refonte du site général France Télévisions.

Nouvelle présentation, nouvelles iconographie, nouveau guide des programmes, plus d’information sur à la Prospective et l’Innovation, un nouvelle rubrique, MEMO, les moments télé qu’on n’oublie pas. Elle permet de remonter le temps de la télévision de service public en se composant un véritable « album-télé » personnalisé, à l’aide des archives de l’INA.

Le nouveau francetelevisions.fr intègre la technologie le CMS Drupal 8 qui en fait un des sites les plus en pointe du moment. Entièrement conçu en responsive design, le site s’adapte à tous les écrans numériques (ordinateur, tablette et smartphone).

Reste maintenant aux nouvelles équipes de faire encore mieux…

Voir ci-dessous le communiqué de France Télévisions.

Rédacteur : Serge Surpin

Vente d'Eurosport : TF1 et Discovery ont-ils contourné la loi ? Au CSA de répondre

Info postée le 23-07-2015 à 10:36

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



En vendant Eurosport à Discovery, TF1 reprend, «en application des accords initiaux», les 20% que Discovery avait acheté en 2012 dans les chaines payantes du groupe, TV Breizh, Histoire, Ushuaïa et cela pour un montant de 14.6 millions d’euros.

Là, étonnement : pourquoi les deux avaient-ils prévu cette transaction : vendre une partie du capital de ces chaines pour les revendre à la fin de la transaction concernant Eurosport.

On réfléchit et on trouve deux raisons : soit Discovery a envisagé cette participation avec sérieux, mais finalement, il a estimé qu’il ne pouvait rien faire de ces chaines. C’est possible, mais peu crédible.

Soit… c’était un moyen de contourner la loi française qui interdit à un groupe non européen de posséder plus de 20% d’une chaine diffusée en hertzien. Eurosport était diffusée sur la TNT payante et pas question de dépasser ce pourcentage sans risquer de lourdes pénalités. Imaginons, c’est une hypothèse, que TF1 voulait vendre plus de 20% d’Eurosport. Vendre une partie de ses chaines « annexes » permet de contourner officiellement le problème. On en a presque la confirmation puisque dans le communiqué, TF1 et Discovery affirment qu’il s’agit bien d’une revente en application des accords initiaux. On a donc officiellement vendu avec une clause de rachat. Le tout lié à la vente d’Eurosport.

On serait heureux que TF1 ou Discovery nous trouve une autre raison valable, mais, dans un pays « normal », le CSA lancerait une enquête et pourrait envisager des poursuites judiciaires. Tout comme cela a été envisagé avec Numéro 23 qui aurait pu vendre plus de 20% de son capital à un groupe russe. Après étude, il semble que cela n’a pas été le cas, mais le CSA s’est posé la question…

Rédacteur : Serge Surpin

Vente d'Eurosport : TF1 redevient Télévision Française 1

Info postée le 23-07-2015 à 10:08

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



C’est fait. En vendant toutes ses participations dans Eurosport au groupe Discovery, la seule grande chaine française présente à l’international qui ne soit pas consacrée à l’info, est donc passé sous pavillon américain.

C’est un constat d’échec pour l’industrie des médias en France. Officiellement, TF1 n’était pas capable de faire passer Eurosport dans « une dimension supérieure ». Deux raisons à cela : d’un côté, le marché français bloque la croissance financière des groupes de médias en limitant, d’une manière ou d’une autre, leurs recettes. Oui, on a des antennes commerciales avec moins de publicité que leurs équivalentes dans les autres pays, mais cela limite leurs possibilités de développement. On va dire que ce n’est pas grave puisque notre marché, en tout cas, celui de la radio et de la télévision est régulé, aucun investisseur non européen ne peut détenir plus de 20% du capital d’une chaine diffusée en hertzien. Attention, hors de France, en Europe, de grands groupes se constituent et il ne faudra pas s’étonner de voir un jour un groupe comme TF1 perdre sa « nationalité française ». Certains répondront que M6 ne pose pas de problèmes en France alors qu’elle appartient à l’Allemand Bertelsmann, en effet, mais les grandes décisions ne sont pas prises France, là encore, avec toutes les conséquences induites.

Autre problème : TF1 est en position de défensive. La chaine mère s’approche des 20% d’audience alors qu’elle avait le double il y a une dizaine d’années. Grâce à la TNT, le groupe est aux alentours des 28-30%, mais il est généralement dépassé par France Télévisions. Les recettes publicitaires suivent. La diversification des revenus n’est pas aussi diversifiée à TF1 que chez M6 qui se porte financièrement presque mieux avec des audiences moindres. TF1 a donc besoin de l’argent venant de la vente d’Eurosport soit pour conforter les dividendes versés aux actionnaires (rien de mal à cela), soit pour conserver une indépendance financière qui lui permet d’investir dans les programmes ou de nouveaux projets. Mais donc, TF1 n’est pas le groupe conquérant. Il est sur la défensive. Il se comporte en « bon père de famille » avec le manque d’énergie que cela implique. On voudrait être méchant, on dirait qu’il se comporte en « senior » (pour ne pas dire vieux). Il manque d’audace. À long terme, cela ne peut qu’être négatif.

TF1 et Lagardère ont tendance à se recentrer sur leurs territoires d’origine, finalement, en France, nous n’avons plus qu’un seul groupe capable d’investir à l’international : Canal+. L’arrivée du groupe Bolloré dans son capital lui apporte un booster dans sa stratégie. Adieu les investissements hasardeux, par exemple en Pologne. Le groupe a de grandes ambitions en Afrique où il vient de lancer plusieurs chaines sportives et il y a quelques mois une chaine généraliste. L’Afrique, comme par hasard, continent où Bolloré est très présent. On prête aussi l’intention au groupe Canal d’investir dans de grands groupes européens. On a parlé à un moment de Sky. Vieux serpent de mer. Cela fait des décennies que ces deux-là y pensent (et ils oublient), mais « on ne prête qu’aux riches ». En tout cas, le renouvellement à la tête de ce groupe avec des équipes qui pourraient être plus ambitieuses semble être le sigle d’une dynamique positive.

Reste donc à suivre TF1 dont le patron changera dans quelques mois. Il faudra alors, avec le renouvellement des équipes induites, deviner dans quel sens il ira. Repliement sur soi-même, avec la sécurité, mais le manque d’audace, ou ouverture.

À suivre.

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine du 13 au 19 juillet : France Télévisions au plus fort, TF1 et M6 faibles

Info postée le 20-07-2015 à 18:16

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L'audience de la TNT pour la semaine du 13 au 19 juillet 2015 mesurée par Mediamétrie

On pourrait appeler cela : terminer en beauté : France Télévision se porte très bien avec 33,7% de l'audience générale, en progression de 2 points.

Tour de France oblige, l'audience de France 2 (+1.2) et France 3 (+0.5) est très positive. France 4 est aussi bonne (+0.2) et France 5 est stable.

Petite remontée de TF1 (+0.2) qui reste faible à 20.2% mais le groupe est globalement négatif (-0.2). TMC affiche -0.3, NT1 0.1 et HD1 est stable.

Le groupe M6 est aussi en mauvaise posture en perdant 1 point. La chaine M6 est celle qui perd le plus cette semaine (-0.7), W9 perd 0.2 et 6Ter 0.1.

Rédacteur : Serge Surpin

39.400 téléspectateurs quotidiens en moyenne pour chaque TV locale

Info postée le 16-07-2015 à 10:45

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Une étude Mediamétrie s’intéresse à l’audience des télévisions locales. A première vue, les chiffres sont intéressants :

12,9 millions de personnes ont regardé au moins une chaîne locale sur la période Septembre 2014 - Juin 2015. Chaque jour, près d’1,3 million de téléspectateurs regardent une de ces chaînes, en moyenne 44 minutes par jour.

Sachant que 33 chaines sont mesurées mesurées, 26 en régions et 7 en Ile de France, cela donne en moyenne 390.000 téléspectateurs par chaine qui ont regardé au moins une fois une chaine locale, 39.400 chaque jour.

39.400, c’est peu.

Cela pose la question du financement de ces télévisions, très souvent aidées par les collectivités locales et cela au détriment des radios locales associatives.

Rédacteur : Serge Surpin

Fleur Pellerin critique la télé mais ne la regarde certainement pas

Info postée le 09-07-2015 à 11:21

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Fleur Pellerin avait avoué il y a quelque temps qu’elle n’avait pas le temps de lire depuis qu’elle était ministre de Culture. Gênant à ce poste.

Elle aurait dû aussi avouer qu’elle n’avait pas le temps de regarder la télévision. C’est ce que l’on peut en conclure quand on lit (dans Satellifax) ce qu’elle a déclaré hier, lors du déjeuner de l’AJM : « Rémy Pflimlin a fait  globalement, un bon travail, mais (je) regrette le manque d’audace dans la fiction de France Télévisions et des médias en général (…) On est assez loin de l’inventivité de certains pays ».

Étonnants propos quand on constate les réels succès dans des soirées fictions de France 2 et France 3. On sait qu’il faut des années avant la transformation d’une idée en programme diffusé, on sait aussi que c’est seulement maintenant que l’on peut voir le travail complet de « l’équipe Pflimlin ». Et c’est justement maintenant qu’elle est « remerciée »…

Quelles que soient les qualités de Delphine Ernotte Cunci, la nouvelle pédégère de France Télévisions, son action sur la fiction ne pourra se voir que dans quelques années. Quand elle sera elle aussi remerciée par un autre gouvernement. Pardon, par un autre CSA qui se laissera lui aussi influencer par tous ceux qui ne regardent pas la télévision, mais qui la critique.

Quant à « l’inventivité » des chaines étrangères, il faut se méfier de ce que l’on voit ici, un peu la partie émergée de l’iceberg, pas toujours représentative du reste des programmes. Seul le meilleur est exporté. Il ne faut non plus pas oublier que les autres services publics européens subissent, comme France Télévisions, des réductions drastiques de budget et cela aura certainement une répercussion sur la qualité de leurs programmes.

Enfin, côté audace, il y en a eu, d’abord beaucoup, pas seulement du côté des programmes, mais aussi avec le numérique qui est justement très actif. Et comme souvent, l’audace ne paie pas toujours et génère forcément des erreurs qui sont alors très critiquées.

« Par hasard », SatMag a demandé hier à Rémy Pflimlin pourquoi il avait choisi de postuler à la direction de France Télévisions alors qu’on sait que l’on a 99% de chance de ne pas être renouvelé au bout de cinq ans, que l’on prend des coups de partout, que l’on a maintenant même le risque d’être attaqué en justice pour avoir pris une décision contestée. Sa réponse : « on espère pouvoir faire quelque chose pour améliorer la situation. On y croit ».

Il va y réfléchir sur les chemins de ses futures randonnées.

Rédacteur : Serge Surpin

Médiamat’Thématik : TV Breizh à 1.3%. BFMTV a tout à craindre de LCI en clair

Info postée le 07-07-2015 à 18:32

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Mediamétrie publie son Médiamat’Thématik qui est « la mesure de l’audience de la télévision auprès des personnes recevant une offre de chaînes via le câble, le satellite ou la télévision par ADSL, soit 75% de la population équipée TV résidant en France ».

Donc, seulement 25% de la population ne regarde la télévision que via la TNT.

On constate que dans cet univers, LCI est à 0.4%, iTélé 1% et BFMTV 1.3%. Deux remarques : LCI est donc distancée même dans les foyers qui peuvent la regarder. Cette chaine a donc un problème vis à vis du public.

Autre chose : C’est BFMTV qui aurait tout à perdre sur LCI passait en clair sur la TNT.

Si on étudie Paris Première, autre chaine qui demande à passer en clair sur la TNT, on voit qu’elle est à 0.7 sur l’univers Cabsat et 0.5 tout univers confondu, une des meilleurs performance de l’univers où elle est devancée par Teva, TV Breizh et Disney Channel.

En résumé : une réussite (Paris Première) et un résultat médiocre (LCI).

Encore quelques remarques sur cette étude :

Deux chaines dépassent les 1% d’audience dans l’univers Cabsat : TV Breizh (1.3%) et 13eme Rue qui est à 1% ; un chiffre d’autant plus étonnant qu’elle n’est qu’à 0.3% sur tous les foyers.

Autre surprise Info Sport à 0.1% sur l’ensemble des foyers et à 0.4% là où elle est reçue. Elle dépasse alors l’Equipe 21 (0.3%).

Le chiffre extrêmement bas de France 24 qui est dessous du seuil des 0.1%, niveau où les chiffres deviennent infime. I24 News a le même problème.

beINSports, toutes chaines confondues monte à 0.9%, un bon niveau.

Animaux, Chasse et pèche, Toute l’histoire, Science et Vie TV, Treck,

Si on examine les chaines du groupe AB. RTL9 est à 0.4%. Il est loin où c’était La Chaine du Câble. AB1 est à 0.2% et les autres chaines sont endessous des 0.1% sauf Toute l’Histoire (0.1%)

Autres chaines en dessous des radars (moins de 0.1%) : Equidia Life, MCS Extrème, No Life et Gong. On ne prend en compte que les chaines qui n’ont pas de déclinaisons où qui ne sont pas une déclinaison d’une autre chaine. Nous incluons Equidia Life dans le sens où c’est réellement une chaine différente par rapport à Equidia Live.

Et puis il y a des chaines dont l’audience est très décevante par rapport à leur notoriété : Canal J (0.1%), Comedie+ (0.1%), Eurosport (0.4%) ouTV5 Monde (0.1%)

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT juin 2015 ; Gadin pour TF1 qui perd 3.2 mais progresse de 0.4

Info postée le 07-07-2015 à 11:41

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Nous recevons un communiqué de TF1 qui nous annonce que ses quatre chaines sont en hausse. C’est vrai si on compare par rapport au mois de mai. C’est presque vrai si on compare par rapport à l’année dernière, à un gros détail près : la chaine TF1 a perdu 3.2. Enorme !

Sur la même période, France 2 (+0.8) et M6 (+0.7) progressent. Toujours sur un an, on remarque la progression significative de NT1, 6Ter et RMC Découverte. TF1 et NRJ12 étant les deux seules chaines à perdre du terrain.

Par rapport au mois dernier, M6 est la chaine qui progresse le plus (+0.5). TF1 progresse aussi (+0.4), de même que l’Equipe 21. On aurait pu penser que W9 aurait plus progressé en diffusant les matchs de l’équipe de France féminine de football.

A l’inverse, RMC Découverte perd 0.2.

Du coté des chaines d’infos, BFMTV est à 2%, un très bon chiffre et iTélé atteint les 1%.

France Télévisions a progressé (+0.1) et est toujours en tête. Groupe M6 prend +0.6 et groupe TF1 0.4. On remarque que ce sont les autres chaines, autrement dit, les chaines payantes qui ont baissé de même que les chaines du groupe Canal+.

Résultats par chaines : 

Résultats par progressions sur un mois :

Résultats par progression sur un an : 

Résultats par groupes : 

 

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine du 29 juin au 5 juillet : France 2 en haut du col, TF1 master-baisse

Info postée le 07-07-2015 à 11:01

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



L'audience de la TNT pour la semaine du 29 juin au 5 juillet mesurée par Mediamétrie

Tour de France oblige, France 2 flirte avec les 14% (13.9% exactement) alors que TF1 descend à 20.3. 

On remarque d'alleurs que le groupe France Télévisions progresse très fortement (+1.3) alors que le groupe TF1 baisse (-0.8).

France 2 positive donc de même que France 3 (+0.3) et France Ô (+0.1). France 5 et France 4 sont stables. 

Forte baisse donc aussi de TF1 mais aussi TMC (-0.2), HD1 (-0.1). NT1 est stable.

On remarque que D8 atteint les 4% d'audience. Il faut se rappeler qu'il n'y a pas si longtemps, c'est TMC qui atteignait ce chiffre. TMC qui est désormais à 2.9%.

RMC Découverte est à 1.5+. Belle progression logique pendant les vacances de Gulli (+0.4).

M6 proogresse un peu (+0.2), 6Ter aussi (+0.2) mais W9 baisse très fortement (-0.6), logique car la chaine avait bénéficié des matchs de l'équipe de france féminine de football.

Résulats par chaines : 

Résultats par progressions : 

Résultats par groupes : 

Rédacteur : Serge Surpin

Discovery achète pour Eurosport les droits des JO de 2018 à 2024

Info postée le 30-06-2015 à 11:06

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Depuis que TF1 a vendu Eurosport au groupe américain Discovery, la chaine a changé de taille et de monde.

Discovery annonce avoir acheté les droits pour une cinquantaine de pays européens des Jeux olympiques qui se dérouleront entre 2018 et 2024. Seule restriction, les droits avaient déjà été vendus pour 2018 et 2020 en France (France Télévisions) et en Grande-Bretagne (BBC). Les droits concernent tous les supports (connus aujourd’hui). Discovery va créer à l’occasion une chaine de télévision spécifique qui sera diffusée sur le continent.

Montant de la transaction : 1.3 milliard d’euros. À titre indicatif, on estime généralement que TF1 a vendu Eurosport pour un montant qui s’élèverait à 900 millions d’euros.

Conformément à la règle du CIO, Discovery s’est engagé à retransmettre minimum 200 heures des Jeux d’été et 100 heures des Jeux d’hiver sur les chaînes gratuites. La loi française impose même que certains évènements, comme des finales, soient diffusés en clair. Si Discovery dispose de chaines en clair dans certains pays européens (Italie ou Espagne), elle ne peut pas en avoir en France, en tout cas sur la TNT puisqu’une loi interdit à un groupe non européen de contrôler une chaine diffusée sur la TNT. Discovery devra vendre ses droits à un partenaire. Serait-ce TF1 ? Ou France Télévisions ? Ou un autre groupe comme Canal+ ou M6 ?

Quoi qu’il en soit, 100 ou 200 heures, c’est très peu. À titre d’exemple, la BBC a diffusé 2.500 heures de compétitions en 2012, soit à peu près la moitié de ce qui est produit pour les JO, tous sports confondus.

On sait que la diffusion de tels évènements est très rarement rentable et est plutôt une question d’image. Impossible donc de prévoir l'avenir.

PS : À la place de Delphine Ernotte, la nouvelle patronne de France Télévisions, on laisserait à sa place, s’il le désire, Daniel Bilalian qui a senti le vent tourner et qui a acheté en 2011 les droits de 2018 et 2020.

Rédacteur : Serge Surpin

Le Tweetomètre du lundi 29 juin : TPMP : 25.600 tweets. D8 : 25.9%

Info postée le 30-06-2015 à 10:28

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le Tweetomètre du lundi 29 juin 2015 

SatMag publie le TOP 10 des émissions faisant l'objet du plus de Tweets.

TPMP (D8) pas mal discuté ce lundi avec plus de 25.600 tweets. 

D8 (25.9%) est la chaine la plus commentée de la journée

Rédacteur : Serge Surpin

Audiences TNT semaine du 22 au 28 juin : France Télévisions repasse devant Groupe TF1

Info postée le 29-06-2015 à 18:32

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Les audiences de la TNT pour la semaine du 22 au 28 juin mesurées par Mediamétrie

Bonne semaine pour France Télévisions qui repasse devant Groupe TF1. France 3 (+0.4) affiche la plus belle progression de la semaine mais il est vrai que France 2 est médiocre (-0.3).

TF1 est par contre la chaine qui a la plus perdu (-0.8)

Bonne semaine pour D8 et W9 (+0.2)

Résultats par chaines : 

Résultats par progressions : 

Résultats par groupes :

Rédacteur : Serge Surpin

Le Tweetomètre du dimanche 28 juin : Peu de messages. TF1 : 20.7%

Info postée le 29-06-2015 à 18:21

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami



Le Tweetomètre du dimanche 28 juin 2015 

SatMag publie le TOP 10 des émissions faisant l'objet du plus de Tweets.

Journée très calm sur Twitter. Pas de programmes très discutés.

TF1 (20.7%) est la chaine la plus commentée de la journée

Rédacteur : Serge Surpin

   Page Suivante >>>
© Satmagmédias