mardi 23 janvier 2018 19:02:47
FacebookTwitter
  
 Menu
Retour Accueil
Les News
- Infos Techniques
- Infos TNT
- Infos ADSL
- Infos Cablos
- Infos Technos
- Infos du monde
- Infos Radios
- Infos médias
- Infos Satellites
- Infos Chaines
Forums
Les Petites Annonces
Les Dossiers
Techniques
Les Bouquets
Programmes TV
Sportmag
Contacts
Dossier TNT


 Eligibilité ADSL
En partenariat avec


Testez l'éligibilité de votre ligne téléphonique. Grâce à ce test, vous pouvez savoir quelles sont les offres ADSL auxquelles vous pouvez souscrire.
Saisissez votre numéro de téléphone :



 Résiliation ...
Comment se desabonner d'un bouquet francais ?
Voici une FAQ qui répond à vos questions


 Programmes TV
Les programmes des chaînes et les infos programmes de vos chaînes du satellite et du câble

Infos déprogrammations et communiqués de presse.


 Techniques et ...
Nouveau : les fréquences complètes de TPS, CanalSat ainsi que les chaînes en clair sur Hot-bird et Astra 19 au format acrobat reader (pdf)
et l'actualité des fréquences


Radio numérique terrestre (RNT) : le CSA n'enterre pas projet

Info postée le 16-05-2011 à 23:51

Le CSA prend en compte du rapport Kessler sur l'avenir de la radio numérique, rapport quelque peu négatif sur l'avenir de cette technologie. Même s'il recommande, une fois de plus, des tests, cela revient à presque enterrer la RNT.

Le CSA, donc, rappelle que l'arrêt de la télévision sur la bande III, conjointement à l'arrêt de la télévision analogique, va permettre d'optimiser le spectre des fréquences, la RNT serait pour les opérateurs existants la seule possibilité d’accroître leur couverture de façon significative.
 

Le CSA rappelle encore que, comme le prévoit le rapport, il a autorisé, depuis 2009, plusieurs expérimentations de radio numérique terrestre notamment à Paris, Lyon, Nantes et Rouen.

Quand les opérateurs actuels, surtout les grandes radios ex-périphériques, disent que la RNT reviendra trop cher, le CSA rappelle que ces stations diffusées également en grandes ondes et en ondes moyennes pourrait être en grande partie compensé par l’arrêt de ces modes de diffusion.
 
Une autre voie résiderait dans le choix d’une norme réduisant les coûts de diffusion. Une réflexion sur les normes alternatives à la norme T-DMB actuellement retenue pourrait être poursuivie aux niveaux national et européen.
 
Enfin, l’importance du nombre des récepteurs existants ne saurait être par elle-même un frein à la radio numérique. Le renouvellement de ce parc peut se faire de manière naturelle sur plusieurs années.

Pour une fois, on ne peut qu'être d'accord avec ce communiqué.

Suivez l'actualité en direct avec SatMag sur Twitter, Facebook le flux RSS et iphone (beta) Réagissez sur le forum de SatMag,

Radio numérique terrestre : le Conseil poursuit les expérimentations et renforce son observatoire
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a pris connaissance du rapport sur l’avenir de la radio numérique terrestre (RNT) que M. David Kessler vient de remettre au Premier ministre.
 
Il rappelle que le déploiement de la RNT sur la bande III permet d’étendre l’offre radiophonique actuelle à l’ensemble du territoire. En raison de l’achèvement des travaux qui ont optimisé le spectre des fréquences, la RNT serait pour les opérateurs existants la seule possibilité d’accroître leur couverture de façon significative.
 
Le Conseil a d’ailleurs autorisé, depuis 2009, plusieurs expérimentations de radio numérique terrestre notamment à Paris, Lyon, Nantes et Rouen. Il tirera tous les enseignements de ces diffusions qui se continuent aujourd’hui pour des radios publiques, commerciales et associatives. Il poursuivra, dans le cadre d’un observatoire permanent, les réflexions engagées par la mission sur le lancement de la RNT qu’il a mise en place en 2010 avec les pouvoirs publics et l’ensemble des professionnels.
 
Conscient des interrogations soulevées sur le modèle économique de la radio numérique, le Conseil considère que des solutions, dont certaines sont déjà proposées par des éditeurs, pourraient y répondre.
 
Ainsi, le coût du déploiement national de la RNT pour les stations diffusées également en grandes ondes et en ondes moyennes pourrait être en grande partie compensé par l’arrêt de ces modes de diffusion.
 
Une autre voie résiderait dans le choix d’une norme réduisant les coûts de diffusion. Une réflexion sur les normes alternatives à la norme T-DMB actuellement retenue pourrait être poursuivie aux niveaux national et européen.
 
Enfin, l’importance du nombre des récepteurs existants ne saurait être par elle-même un frein à la radio numérique. Le renouvellement de ce parc peut se faire de manière naturelle sur plusieurs années.

Rédacteur : Serge Surpin

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami   Retour à la page précédente

© Satmagmédias